Architecture DPLG puis de lumière - Paris 11°

Demande client : travailler sur une ouverture au plafond créant deux puis de lumière naturelle dans la pièce de vie ainsi que dans la future chambre, et donnant sur cour, tout en respectant les contraintes de la copropriété. Budget : environ 30 000€

Nous avons totalement repensé l’ouverture au niveau du plafond. La dalle de béton a été décaissée jusqu’à obtenir un trou de 5 m de longueur par 1,30 m de largeur. Le nouvel encadrement est traversé de poutres métalliques ajourées (afin de filtrer la lumière) renforcées par un coffrage en béton pour la structure de base.

Des châssis métalliques posés sur l’ensemble servent de support aux 4 dalles de verre tri feuilleté trempé et sablé (contre le vis-à-vis), traité antidérapant sur le dessus (normes de sécurité). Un joint Néoprène est disposé autour des dalles pour l’étanchéité. Le nouveau plafond / sol en verre suspendu permet ainsi d’illuminer la pièce et d’agrandir l’espace. Les tasseaux ont été déposés et la pièce repeinte en blanche, accentuant la sensation d’espace. Un faux-plafond avec spot encastrés a été crée. Les dalles de verre sont posées bord à bord avec un joint très fin, pour un rendu plus esthétique côté cour.

Côté chambre, la dalle de béton a été décaissée en un carré parfait de 1,30 m renforcée par un coffrage en béton, et accueillant le châssis métallique et la dalle de verre tri feuilleté trempé de même dimension. Un placage en BA10 hydrofuge renforcé par un pare-vapeur (contre l’humidité de la pierre) a été installé sur l’ensemble des murs, permettant ainsi de camoufler les fils électriques. La décoration est ici à titre indicatif et donne une idée de la nouvelle fonctionnalité des différentes pièces.